Création du jardin de plantes aromatiques

jardin aromatique

Depuis le printemps 2016 nous avons crée sur l’exploitation notre propre jardin pédagogique de plus de 80 plantes aromatiques différentes. Chaque série de plante est indiquée par un panneau en châtaignier avec l’inscription du nom latin et du nom français et voici quelques photos prises des premières pousses.

Jardin Aromatique

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

Les plantes choisies sont utilisées pour la plupart depuis l’antiquité pour leurs vertus médicinales.
Au Moyen Âge on donnait à ce type de jardin le nom de « jardin de simples». (On qualifiait ces plantes de simples : les simplicis herba par opposition aux potions complexes que proposait la médecine savante de l’époque )
Il s’organisait de la même façon que ceux qui étaient cultivés dans les monastères : des espaces géométriques, ordonnés en parterres réguliers, carrés ou rectangles, délimités par des bordures de buis taillés, de plessis (branches tressées) ou de de planches. Entre les carrés, des allées disposées en croix, utilisées pour le passage des jardiniers et pour faciliter le drainage et l’arrosage.
Un jardin de simples ne comprend pas seulement des plantes médicinales, il y a aussi des plantes aromatiques et condimentaires.

Récolte de la sauge au moyen age (extrait du manuel sur la santé médiéval Tacuinum sanitatis)

Les premières plantes à entrer dans mon jardin sont endémiques à notre région (espèces locales spontanées), puis je tenterai au fil des ans d’y ajouter des plantes qui pourraient s’acclimater chez nous et apporter à ce jardin une touche personnelle.
La formation en aromathérapie suivie chez Mireille Fleury à Éveil nature et les différents modules passé dans son centre m’amèneront vraisemblablement à l’avenir a donner à ce jardin une touche plus en rapport avec l’aromathérapie.
J’ai envie de montrer et d’apprendre à ceux qui ne les connaissent pas encore à quoi peuvent ressembler les plantes qui servent à élaborer ces magnifiques huiles essentielles que l’on achète de plus en plus dans le commerce.

Ne jouez pas l’ «Apprenti Sorcier» en jouant avec des formules trouvées sur Internet.
Si cela est bien sûr tentant de les utiliser, trop de gens utilisent internet de nos jours sans aucune vérification des sources et emploient des huiles essentielles n’importe comment sans tenir compte de certaines contre indications.
C’est un devoir de communiquer la dessus avec beaucoup de réserves et ainsi éviter de faire n’importe quoi.
N’oublier jamais que les huiles et les les plantes aromatiques qui ont le plus d’efficacité sont très souvent celles qui peuvent être les plus dangereuses pour votre santé. ( allergisante, dermocaustique, photosensibilisante … )
huile essentielle

Je compte sur la nature pour sélectionner les plantes qui orneront ce jardin au fil du temps et s’adapteront sans difficultés à l’emplacement et l’exposition qui leur est réservé dans l’exploitation sur une parcelle menée en BIO au nord d’une rangée de cyprès de Provence.

Les herbes fascinent et soignent depuis plus de 1500 ans. Leur longue histoire est intimement liée à celle des moines et leurs pratiques de la médecine.Il faut dire qu’ils sont longtemps restés les seuls dépositaires des connaissances liées à leurs propriétés thérapeutiques.

Si à l’origine les plantes médicinales étaient regroupées dans les jardins en fonction de leurs indications thérapeutiques ( Plantes contre les troubles digestifs , plantes sédatives, plantes contre les affections pulmonaires , etc … ) , je préfère laisser libre cours à mon imagination et jouer sur les formes , les couleurs et les odeurs. Rien ne doit être figé et je suis sûr que dans quelques années, le jardin aura grandi et évolué.

Si vous décidez de faire des infusions ( c’est la manière la plus simple d’utiliser les feuilles et les fleurs. Versez une tasse d’eau bouillante sur une cuillère à café de plante séchée ou deux cuillères à café de plante fraîche), attention à ne pas en faire une utilisation trop répétitive avec la même plante . Ainsi vous trouverez selon les saisons les herbes aromatiques et condimentaires sélectionnées au fil du temps, les utiliser en cuisine et faire vos tisanes de bien être en fonction de vos besoins :

• L’hysope, la bourrache utilisées autrefois contre les affections bronchiques , et pour rehausser les sauces ;
• La lavande , contre les troubles du sommeil, les angoisses et pour aromatiser certains desserts ;
• Le lavandin
• La mélisse, contre les troubles nerveux du sommeil et digestifs et pour assaisonner les salades ;
• Différentes menthes, contre les troubles de la digestion et pour parfumer votre cuisine ;
• Le romarin, pour son action sur le foie et son côté stimulant, et pour aromatiser les viandes ;
• La sauge officinale et la sauge rouge, contre les problèmes digestifs , et pour donner du goût aux farces ;
• Le thym, l’origan, la sarriette : pour éloigner les rhumes et composer les bouquets garnis,
etc …

Profitez des beaux jours pour venir le visiter des mois de mai à novembre. ( avant que les vivaces ne prennent leurs quartiers d’hiver )

A bientôt,

Un commentaire

  1. Nous sommes impatients de venir visiter aux beaux jours ce jardin simplement attractif! Superbe initiative à l’image des porteurs de ce projet.
    Belle journée, et encore merci pour la qualité des produits proposés et du contact humain.

    Une maman qui vient régulièrement avec ses enfants acheter vos produits.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *